multi-serveur ©

le livre anniversaire des 20 ans d'un festival

Maurice Melliet est l'un des spectateurs les plus assidus du Festival du Mime Actuel de Périgueux, et avec quelques amis, Il est devenu un fervent ambassadeur de cet art moderne.

Depuis 1986, il a photographié environ 230 spectacles et réalisé ainsi plusieurs milliers d'images ! Sa passion pour le mime contemporain lui a donné l'envie de faire partager ces coups de coeur dans un ouvrage anniversaire pour les 20 ans de ce festival. Toutes les rencontres qui lui ont été données de faire avec des troupes et des artistes du monde entier restent pour lui des moments innoubliables et magiques.

Très impliqué dans la vie culturelle, ancien imprimeur, photographe, journaliste, graphiste, il s'adonne aussi dans le secret de son studio à une moderne alchimie : celle des images numériques. Ce poète, dont la quête est perpétuelle trouve dans les arts majeurs, les chemins qui s'ouvrent sur la nature, l'environnement, et l'homme dans ce qu'il a de plus grand.

"L'orpailleur-paillard", titre glorieux que lui a décerné Xavier Darcos, sénateur maire de Périgueux à l'époque, dans la préface de son premier ouvrage "Peau'aimes pour des voyages intérieurs", (voir "poésie") lui convient parfaitement... et il le revendique pleinement. C'est aussi pour cela que Melliet recherche avec force, la différence dans les arts, les cultures, les opinions, les philosophies et dans toutes les facettes de l'être humain. Ce "citoyen du monde", est convaincu, à juste titre que la lumière vient essentiellement de la diversité des horizons.

Pour clamer encore une fois sa vérité, il s'appuie sur le monde fantastique d'un théâtre hétéroclite. Il fait partie de ceux qui savent s'abandonner aux émotions et plonger corps et âme dans des spectacles forts, qui les bouleversent à tout jamais.

Maurice Melliet propose à ceux qui le suivront, une sorte de voyage dans un monde très ancien, et parfois oublié : celui de l'émotion pure où les corps, qui dansent ou se tordent, parlent de l'homme au delà du bruit des mots. Son admiration pour les artistes et les créateurs le poussent aussi à des coups de "gueule" contre ceux qui oublient le respect de l'acteur et du public.

Maurice Melliet continue d'avancer, pas à pas, parmi ses frères, en regardant chacun d'entre eux, pour mieux les comprendre... avec parfois un arrêt sur image quand les sentiments se font aussi chaleureux que l'esprit même de ce festival.

Le mime vu par un spectateur...

Cet ouvrage tente de faire aimer le mime et, bien au-delà du geste, l'expression corporelle dans toutes ses variantes à travers une expérience personnelle depuis 16 ans. Ce livre est le témoin qui ignore volontairement les avis des spécialistes afin de rester dans la "peau" d'un spectateur passionné par ce qu'il "reçoit" de cet art. L'auteur montre ce qu'il a vu et ce qu'il a ressenti personnellement sans tenir compte des observations entendues autour de lui. L'émotion n'a pas besoin de critique. L'admiration est trop personnelle pour qu'un spécialiste nous en montre le chemin.

Le travail fourni par un artiste ou une troupe mérite la reconnaissance du public même si celui-ci n'a pas adhéré entièrement au spectacle. La politesse est une grande qualité et une forme de tolérance. La seule motivation qui pousse un artiste à se produire nous prouve que cet acte mérite plus qu'un simple salaire d'estime.

La création artistique et l'imagination sont des valeurs qu'il faut applaudir, encourager et respecter même quand le projet n'a pas vraiment abouti. Partir avant la fin d'un spectacle indique le degré de bêtise du "fuyard".

Comment rester neutre devant autant de créativité et d'invention théâtrale dans le monde alors que le loft USA déferle sur l'Europe dans un fracas d'Euros-dollars sonnants et perturbants par la petite lucarne du voyeur ! La culture doit devenir le ferment d'une société humaine riche en émotions sinon le risque de décadence devient plus que probant.

Le rythme de cet ouvrage n'a pas de hiérarchie sinon qu'il tente de mettre en avant des sensibilités et de faire apparaître les "coups de coeur". L'approche historique n'a pas la prétention de refaire l'histoire de l'art et encore moins l'encyclopédie du mime et du théâtre depuis l'origine. L'auteur tente par des suppositions de prouver l'origine du théâtre européen alors qu'il sait que sa version est déjà controversée... par certains et acceptée par d'autres.

L'intérêt de ce livre se trouve dans l'imagerie et l'écrit de l'imaginaire. La diversité et la richesse du Mime actuel permettent de découvrir et de mieux connaître au travers des 20 ans d'un festival international la migration et l'évolution du théâtre moderne sur notre planète.

Format 225 mm x 225 mm - 180 pages - couverture couleur 300 g pelliculée

plus de 380 photos en couleur et en noir et blanc

livre épuisé

 

Des rubriques insolites : Préface de Xavier Darcos La naissance du théâtre et du mime en Europe et en Asie. Consensus : que veut dire MIME de Peter Bu

Les coups de coeur d'un spectateur Kazuo Ohno, Maureen Fleming, Osmosis, Ko Murobushi, Pyramide sur la pointe, Gyohei Zaitsu & Maki Wanatabe, Carlotta Ikeda, Semola théâtre, Marta Carrasco, Le diable par la queue et bien d'autres... comme Clipa, Stange fruit, Marchetto...

Marcel Marceau et l'école du mimodrame - Les écoles de mime dans le monde et les sites internet sur le mime.

Périgueux : ce festival fou est à vous ! - Le mime est sourd de réussir !

Nez rouge & néanmoins le pied de nez ! - Le maquillage ne gâche pas le talent ! les marionnettes

Chapeaux bas ! les masques... la danse... Mim'ose...

La liste complète de 20 ans de spectacles. - Des anecdotes autour du mime.

Un index pointé & pointu sur les artistes du mime !

revenir a la page d'accueil de persona grata